Retour Suite27
MON VILLAGE
18
Un pays dont les maisons tombent en cascades Et se blotissent dans un nid Comme une crèche, Toute illuminée la nuit. Un pays, brulé par le soleil, couché par le grand vent Et qui vit son temps dans un demi sommeil, un pays Un pays, avec ses enfants morts pour la guerre Ses tourments et ses misères, un pays Qui serait comme tous les autres Si ce n'était le mien. Tout ici raisonne ma mémoire, Tout ne semble parler que de moi. Tout me conte l'histoire d'un amour Mais je ne le veux pas, Non il est à moi. Ce village, où tout le monde un peu poète Le soir devant la cheminée, Raconte des histoires plus ou moins vraies, L'accent au coeur devant le verre de vin Qui fait tant de bien, Comme une main posée sur un coeur. Un village, avec son idiot, ses commères, Son curé et ses prières, un village Un pays bleu, bleu, bleu, pas pour moi(bis). Non tout ici raisonne ma personne, tout ne semble parler que de moi, Toutes les cloches sonnent Mais je ne les entends pas, non il est à moi Ce pays, ce village, C'est ma vie.