Suite Retour Un bout de chemin
6
Et puis main dans la main, il faudra bien Ne plus marcher qu'à deux, ne plus rêver qu'à deux, ne plus jouer qu'à deux Faire d'autres rêves, faire d'autres guerres, noyer nos souvenirs Batir un avenir, batir d'autres chateaux, inventer d'autres mots Réapprendre à marcher, réapprendre à aimer. Et puis, main dans la main, il faudra bien Pleurer un peu, marcher longtemps, se perdre souvent, mais prendre le temps De tout redécouvrir, de se parler, de se sourire, de se maudire, de se suffire. Et puis à nouveau reparler, à nouveau remarcher, à nouveau rerêver Encore plus longtemps, jusqu'au dernier printemps et se redécouvrir Et puis faire l'amour et puis gémir et puis mourir et puis tomber Epuisés, dans le grand lit blanc, où passe le temps Où l'on se voit vieillir, où à force de mourir, à force de mentir On finira bien un jour par ne plus gémir, par ne plus sourire Par ne plus parler, à suivre le vent, seuls, comme des oiseaux perdus Et pourquoi, pourquoi, pourquoi aurons nous vécu?